Motetti per concerti ecclesiastici (Venise 1597-1599)

Motetti per concerti ecclesiastici (Venise 1597-1599)

Andrea & Giovanni Gabrieli - Giovanni Bassano

LES TRAVERSÉES BAROQUES

Dir. Étienne Meyer

 

Ve pres 3

Photo : Juliette Pacquier

Du début du XVe siècle, lorsque la musique sacrée commença à se développer à la Basilique Saint Marc de Venise, jusqu’à l’apogée du XVIIIe siècle, ce lieu emblématique de l’Occident chrétien vit se succéder un nombre impressionnant de grands compositeurs dont émergent les noms des Gabrieli, Monteverdi et Cavalli. Mais beaucoup reste encore à faire dans ce domaine, et c’est pourquoi les « Rencontres Musicales de Saint Ulrich » ont décidé d’inviter l’ensemble des Traversées Baroques à une résidence de plusieurs années dédiée à l’exploration de ce très riche patrimoine.

« La fête consistait principalement en musique, laquelle était à la fois vocale et instrumentale, si bonne et délectable, si rare, si admirable, si excellente, qu’elle ravissait et stupéfia tous les étrangers qui n’avaient jamais rien entendu de tel. Je ne sais pas comment les autres en furent affectés, mais pour ma part, je puis dire que je fus pendant ce temps transporté avec Saint Paul au troisième ciel. Parfois, seize ou vingt hommes chantaient ensemble, avec leur maître ou leur chef qui les tenait en ordre. Et lorsqu’ils chantaient, les instrumentistes jouaient également. Tantôt seize d’entre eux jouaient ensemble de leurs instruments, seize saqueboutes, quatre cornets, deux violes de gambe, tantôt dix, six saqueboutes et quatre cornets. »

Ces mots écrits en 1611 par l’anglais Thomas Coryat à la suite d’un voyage effectué en 1608 à Venise résument parfaitement l’émerveillement et la stupéfaction dans lesquels l’auditeur était plongé lors des grandes cérémonies religieuses à San Marco ou dans d’autres églises de la Sérénissime. La vie religieuse à Venise est alors florissante. En 1616, on compte 31 monastères d’hommes, 33 couvents de femmes et 70 paroisses, auxquelles il faut ajouter les 27 autres églises de la lagune ainsi que des chapelles et oratoires non recensés. Chaque quartier de Venise possède sa scuola grande, confraternité mêlant laïcs et ecclésiastiques, chacune ayant eu une influence décisive dans le développement des arts. La plus célèbre d’entre elles est sans nul doute la Scuola di San Marco, fondée dès 1403. On y chante chaque année une centaine de messes, 210 offices de vêpres, 7 matines et 6 complies. Les chantres doivent également participer à au moins 17 processions et 4 cérémonies d’exposition de reliques. La Capella di San Marco est fondée en 1491, s’y succèdent en tant que maîtres de chapelles des musiciens aussi prestigieux qu’Adrian Willaert, Cipriano de Rore ou Claudio Monteverdi. C’est une véritable institution : un Maestro di Capella, puis un vice-maître de chapelle, un premier organiste, un second organiste, des cantores maioris capellae (chanteurs professionnels), deux chefs de chœur, des instrumentistes, et enfin un poste de maestro del concerto, officialisé en 1616. 

Giovanni Bassano, maestro del concerto della capella di San Marco à partir de 1601, est un musicien aux facettes multiples. C’est un cornettiste virtuose, un compositeur, un improvisateur… C’est à sa musique vocale que nous nous intéressons ici : composés en 1589 et 1590, ses deux recueils regroupent environ 50 pièces pour des effectifs variant de 5 à 12 voix. Il est précisé qu’il faut mêler les voix et les instruments. Giovanni Gabrieli, qui a très certainement écrit les parties instrumentales virtuoses de ses sonates pour Bassano et son cornet à bouquin, fait partie de la fête, ainsi que son oncle Andrea. Des chanteurs, des instruments et une combinaison infinie de couleurs musicales, comme le suggère si bien la citation émerveillée de Coryat… Une véritable fête pour les oreilles !

Les Traversées Baroques bénéficient du soutien du Ministère de la Culture (DRAC Bourgogne Franche-Comté) au titre des ensembles musicaux et vocaux conventionnés, de la Ville de Dijon, du Conseil Départemental de la Côte d’Or, du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté et de l’Institut Adam Mickiewicz (Culture.pl).

Réservez vos places sur notre billetterie en ligne !

Billets Festival

Eglise Saint Martin Rue de l'Eglise, 57400 Sarrebourg

Le programme du concert

 

Ensemble Les Traversées Baroques

Anne Magouët & Capucine Keller - sopranos
Paulin Bündgen & Pascal Bertin - altos
Hugues Primard & Vincent Bouchot - ténors
Renaud Delaigue - basse
Judith Pacquier & Sarah Dubus - cornets à bouquin
Claire McIntyre, Abel Rohrbach & James Wigfull - sacqueboutes
Monika Fischaleck - basson
Laurent Stewart - orgue
direction Étienne Meyer

***

1ère PARTIE

G. Bassano
Ave Regina à 12
G. Gabrieli
intonatio
G. Bassano
Nativitas Tuas à 7
----------

G. Gabrieli
Canzon prima à 5
G. Gabrieli
Exaudi Deus à 7
----------

G. Bassano / Palestrina
Veni dilecte mi
----------

G. Gabrieli
intonatio
G. Gabrieli
Miserere mei à 6
G. Bassano
Viri Sancti à 6
----------

G. Gabrieli
Vox Domini à 10

2e PARTIE

Claudio Merulo da Corregio
Toccata
Bassano / Palestrina
Ave Maria
----------

A. Gabrieli
Eructavit cor meum à 6
G. Gabrieli
O jesu mi dulcissime à 8
----------

G. Bassano
Quem vidistis pastores 8
G. Bassano
Voce mea à 5
----------

G. Gabrieli
Canzon terza
G. Bassano
Deus qui beatum marcum à 8
----------

G. Bassano
Hodie christus à 7
----------

G. Gabrieli
Confitebor à 13