Mexico - Vêpres de l'Assomption Mexico-Versailles - dir. Jean-Claude Malgoire

Marc-Antoine Charpentier rencontrant le compositeur baroque mexicain Manuel de Sumaya lors d'un imaginaire office de Vêpres à Versailles, voici ce qu'a imaginé Jean-Claude Malgoire pour construire une somptueuse dramaturgie sonore où les chœurs multiples nous entraînent dans la grande fête du baroque universel.

Plus d'informations

Disponibilité : Disponible. Livraison en 2 à 6 jours (jours ouvrés), courrier ou colissimo.

13,00€ TTC

Vêpres de l'Assomption Mexico-Versailles // Grande Ecurie et Chambre du Roy, Maîtrise Nationale de Versailles. 

Direction : Jean-Claude Malgoire

Ce CD fait partie de la collection « De la Terre de Feu à l'embouchure du St Laurent ». 

Paru par la suite en coffret sous la réf. K617143/3.  K617143 3

***

Vêpres (imaginaires) de l’Assomption Mexico-Versailles

Si les musicologues nous permettent de reprendre contact avec les œuvres du passé entourées du meilleur appareil critique et scientifique, il appartient toutefois aux musiciens d’en modifier les perspectives ou de les placer dans un contexte qui, pour aussi imaginaire qu’il soit, trouve sa légitimité dans des valeurs plus abstraites mais non moins importantes. Et c’est à partir de ce principe de liberté absolue, qu’en 1992, à la faveur des manifestations destinées à marquer la « Rencontre des deux Mondes », que Jean-Claude Malgoire imagina le présent Office de Vêpres de l’Assomption, comme une fiction fondée sur un événement bien réel.

Traditionnellement, lors des présentations de lettres de créances au Roi de France, les ambassadeurs venaient à Versailles accompagnés de leurs musiciens et étaient reçus par Louis XIV et ses successeurs, avec les chanteurs et instrumentistes de la Chambre du Roy. Ce programme, expression d’un jumelage culturel entre Mexico et Versailles à l’époque baroque, se veut l’extrapolation de cette tradition, dans le domaine de la musique sacrée. Chanteurs, instrumentistes français et mexicains se joignent pour interpréter psaumes, antiennes et hymnes extraits de la cérémonie des Vêpres en usage dans les deux chapelles de Versailles et de Mexico durant la première moitié du XVIIIe siècle. Rencontre de chanteurs, instrumentistes des deux mondes... Confrontation du grand compositeur américain Manuel de Sumaya avec un des maîtres de la musique sacrée européenne : Marc-Antoine Charpentier.

Saint-Simon aurait pu décrire cette rencontre.

« L’Ambassadeur d’Espagne s’était fait accompagner pour la circonstance de musiciens et chanteurs du chapitre de Mexico, en Nouvelle-Espagne... Leur cathédrale était immense, la plus grande du Nouveau-Monde. Aussi avaient-ils la voix forte, parce que habitués à remplir cet immense volume... On leur associa les pages de la chapelle royale soutenus par les sacqueboutes et les Cornetti mutti. On leur fit apprendre des psaumes du grand Marc-Antoine Charpentier et ils réussirent si bien que l’on décida de chanter ensemble le grand Magnificat à deux chœurs. Les pages chanteraient le premier chœur et les chanteurs mexicains le second. De leur côté, ils nous dévoilèrent quelques psaumes de leur maître Manuel de Sumaya, un Laetatus sum surtout. Un haute-contre, une taille et une basse taille chanteront le 1er chœur, le chœur des chanteurs mexicains le 2e chœurs et les chanteurs de la chapelle le 3e. L’effet fut grandiose. Ils nous expliquèrent par le truchement d’un des nôtres qui parlait le castillan, que depuis plus d’un siècle ils pratiquaient dans les vastes nefs de la Nouvelle-Espagne ce type d’expression musicale à plusieurs chœurs alternés et superposés : enfin l’on reliât le tout par du plain-chant. Leur latin était bien différent que celui que l’on entend de nos jours dans les offices... On fit quelque travail en commun et tout s’harmonisa. Les musiciens de la chambre jouèrent quelques extraits de la "messe pour les instruments au lieu des orgues" pour garder le ton entre les psaumes. Tous ceux qui écoutaient furent si satisfaits que l’on décida de chanter ce curieux office de vêpres où se mêleraient plain-chant, antifons, psaumes et symphonies : l’effet fut sublime. »

 

  • Mexico - Francisco López Capillas - Messe de la Bataille en Nouvelle-Espagne

    Par l'Ensemble Vocal De Profundis, dir. Cristina García Banegas. L'œuvre de Francisco López Capillas constitue, sans aucun doute, le sommet du style polychoral baroque en Nouvelle-Espagne. Directement inspirée de Clément Janequin, sa « Missa de Batalla » fait s'opposer avec fracas les chœurs et les percussions. Elle est, ici, entourée des plus belles pages des compositeurs européens qui étaient ses contemporains, et que l'on chantait également dans les cathédrales de Puebla et de Mexico dont l'édification venait à peine de se terminer. Toute la somptuosité sonore de l'ancien et du Nouveau Monde.

    13,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Perú Argentina - Messe de Lima - Opéra Sérénade - Venid, Venid, Deidades

    Querelle de clochers...et d'évêques dans « l'alto Perú » baroque, et cela donne l'Opéra-Sérénade « Venid, Venid, Deidades » qui raconte comment deux villes, Cuzco et Arequipa, se disputent le Siège épiscopal au début du XVIIIe siècle. Avec une verve incomparable, l'Ensamble Louis Berger nous conte cette étrange histoire, avant de nous replonger dans les fastes, plus classiques, de la très belle « Missa de Lima », sans doute composée par le maître italien Roque Ceruti.

    13,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Brasil - Negro Spirituals au Brésil Baroque - dir. Jean-Christophe Frisch

    Un tel titre n'est pas abusif, pour ces œuvres sacrées écrites à la fin du XVIIIe siècle, essentiellement par des compositeurs noirs, esclaves affranchis, autodidactes car il leur était interdit d'étudier avec des maîtres européens. Si le style est, évidemment, influencé par le classicisme européen, ce qui prévaut ici est la ferveur baroque très particulière du peuple brésilien, dans l'une de ses composantes essentielle.

    13,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

  • Coffret 3 CDs - Mexique - Nouvelle-Espagne (réédition)

    Publié à l'occasion du second Mois national du baroque latino-américain (octobre/novembre 2002), le présent coffret est une réédition de trois enregistrements déjà parus sous le label K617 entre 1992 et 2001.

    17,00€ TTC

    Détails Ajouter au panier

Jean-Claude Malgoire Mexique Maîtrise Nationale de Versailles Choc du Monde de la Musique Juan de Araujo Marc-Antoine Charpentier Grande Ecurie et Chambre du Roy Manuel de Sumaya