COEUR

Ghislieri blog  Vincent dumestre blog
crédit photo : Bertrand Pichene


Airs de cour français de la fin du XVIème siècle.

LE POÈME HARMONIQUE - VINCENT DUMESTRE

 

Passion, extase, dépit amoureux : l’air de cour nous montre le cœur dans tous ses états. Cette musique des princes, née à la fin de la Renaissance, reflète une société galante et humaniste, où les arts épousent les préoccupations de leurs nobles mécènes. On ne cesse de parler d’amour, dans ces cercles éclairés où les poètes s’appellent Ronsard, Baïf, Desportes, les musiciens Caïétain, Costeley ou Guédron. Les seconds composent sur les textes des premiers ; ainsi naît l’air de cour, une des plus belles rencontres dans l’histoire des sons et des mots. Avec la simplicité des mélodies populaires, les pièces qui composent ce programme racontent les histoires d’amants heureux, de soupirants transis, de jeunes débauchés ou de vieilles ridicules. Les poèmes, tantôt bouleversants, tantôt caustiques, ressortent avec éclat d’une musique animée par le rythme et la suavité du chant.
Déjà acclamé pour ses programmes dédiés à Guédron, Moulinié et Tessier, Le Poème Harmonique revient au répertoire de la Renaissance tardive avec un quatuor de chanteurs sans équivalent dans le genre, accompagné par les textures instrumentales inimitables de Vincent Dumestre.

Le Poème Harmonique est soutenu par la Région Normandie, le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC de  Normandie) et la Ville de Rouen. Pour ses actions éducatives, Le Poème Harmonique bénéficie du soutien du FEJ (Ministère chargé de la Jeunesse) grâce au mécénat de Total, de Safran et de Lubrizol France.

 

Le Poème Harmonique est en résidence à l’Opéra de Rouen Normandie ainsi qu’à la Fondation Singer-Polignac

 

Tarifs et réservations

 

Accueil