Baroque Latino -américain

 

Renseignements au 03 87 23 99 71 ou Mail : rencontres.saint.ulrich@gmail.com

Retrait en boutique au Couvent ou envoi postal : frais de port 3 € pour un CD - 8 € pour 2 à 4 CD. Chèque à l'ordre des Amis de St Ulrich.
Pour nos adnérents, une réduction de 5 € est à appliquer sur chaque CD commandé.

Les orgues Musique sacrée - Renaissance Répertoires classique et rommantique Divers

 

Référence : K617103 - 13,00 €

K617103

Ensamble Louis Berger, direction : Ricardo Massun // Compositeurs : Anonyme, José de Orejón y Aparicio, Roque Ceruti, Esteban Ponce de León.

 

Référence : K617106/1 - 13,00 €

K617106 1

Villancicos de Sor Juana Inès de la Cruz mis en musique à Chuquisaca au XVIIIe siècle // Ensemble Elyma - Direction Gabriel Garrido // Cor Vivaldi Els Petits Cantors de Catalunya - chef de chœur : Oscar Boada.

 

Référence : K617231 - 13,00 €

Visuelk617231

Les apports culturels des esclaves noirs laissèrent de profondes traces dans cet extraordinaire laboratoire de métissage que fut la musique, à l’époque baroque, en Amérique Latine. Si le Brésil et les Caraïbes y tiennent une place reconnue, on connaît moins l’apport des Noirs à la production musicale de la région de Pica, Matilla et Tarapaca, localités situées au nord du Chili et tout près du Pérou, production à laquelle est entièrement consacré le présent enregistrement.

         

Référence : K617168 - 9,00 €

K617168

Maintenant que le monde a ouvert les yeux sur les trésors des arts plastiques et architecturaux de la fin du XVIIIe siècle dans la région brésilienne du « Minas Gerais », l'Ensemble Turicum (dir. Luiz Alves da Silva & Mathias Weibel) révèle toute la splendeur de la musique d'Antonio dos Santos Cunha. Elle constitue un amalgame exceptionnel de l'opéra italien avec la mélancolie portugaise et la tendresse tropicale brésilienne, donnant ici naissance à une merveilleuse musique profonde et expressive.

 

13,00 €

Sans titre 1

Cantus in Honore Beatae Mariae Virginis // Esteban Salas (1725 - 1803) // Ars Longa de la Havane, Maîtrise de la Cathédrale de Metz, Teresa Paz.

 

13,00 €

Tupasimariachantsacreindienschipitos

Avec les « Chemins du Baroque en Amérique latine », révélés à partir de 1992, débutait la première révolution, nous obligeant à reconsidérer tout ce que nous pensions connaître de la musique sacrée occidentale aux XVIIe et XVIIIe siècles. Et voici qu'avec le présent enregistrement, est franchi un nouveau pas. En effet, pour Ricardo Massun et les musiciens de Louis Berger, il est illusoire de vouloir ressusciter les musiques nées dans les Réductions jésuites de l'Amazonie, sans restituer simultanément tout l'instrumentarium indigeno-jésuitique. Après de longues recherches, nos musiciens sont donc devenus artisans et luthiers. Cette étonnante Tromba marine, cette harpe, ce quatuor à cordes sont nés de leurs mains et vibrent sous leurs doigts, accompagnant de suaves voix que l'on croirait venues du cœur de « l'enfer vert ». Le résultat sonore est inouï, étonnant et émouvant.

         

Référence : K617120 - 13,00 €

K617120

Par l'Ensemble Vocal De Profundis, dir. Cristina García Banegas. L'œuvre de Francisco López Capillas constitue, sans aucun doute, le sommet du style polychoral baroque en Nouvelle-Espagne. Directement inspirée de Clément Janequin, sa « Missa de Batalla » fait s'opposer avec fracas les chœurs et les percussions. Elle est, ici, entourée des plus belles pages des compositeurs européens qui étaient ses contemporains, et que l'on chantait également dans les cathédrales de Puebla et de Mexico dont l'édification venait à peine de se terminer. Toute la somptuosité sonore de l'ancien et du Nouveau Monde. 

 

Référence : K617121 - 13,00 €

K617121

Marc-Antoine Charpentier rencontrant le compositeur baroque mexicain Manuel de Sumaya lors d'un imaginaire office de Vêpres à Versailles, voici ce qu'a imaginé Jean-Claude Malgoire pour construire une somptueuse dramaturgie sonore où les chœurs multiples nous entraînent dans la grande fête du baroque universel.

 

Référence : K617125 - 13,00 €

K617125

A lire l'impressionnante distribution artistique rassemblée par Gabriel Garrido, on songe au monumental « Stellario » de Palerme ; car l'Ensemble Elyma est ici entouré d'une nuée de solistes et d'instrumentistes. Mais à ceci près qu'il s'agira à nouveau d'un Office de Vêpres, la comparaison s'arrête là, et dès la première écoute, on se rend compte que c'est un Garrido comme transfiguré qui est revenu vers ses premières amours. L'un des plus beaux enregistrements de K617.

         

Référence : K617126 - 13,00 €

Recto k617126 convertimage

Querelle de clochers...et d'évêques dans « l'alto Perú » baroque, et cela donne l'Opéra-Sérénade « Venid, Venid, Deidades » qui raconte comment deux villes, Cuzco et Arequipa, se disputent le Siège épiscopal au début du XVIIIe siècle. Avec une verve incomparable, l'Ensamble Louis Berger nous conte cette étrange histoire, avant de nous replonger dans les fastes, plus classiques, de la très belle « Missa de Lima », sans doute composée par le maître italien Roque Ceruti.

 

Référence : K617127 - 13,00 €

Recto k617127

Capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade, la ville de Bogotá recèle, dans les archives de la cathédrale Santa Fé, le plus grand trésor musical baroque que l'on puisse imaginer, sauvé à maintes reprises, au cours des siècles, des révolutions, tremblements de terre ou attentats qui rythmèrent trop souvent la vie de la cité. Miracle auquel on doit de connaître ces trois grands compositeurs que sont Gutierre Fernández Hidalgo, José de Cascante et Juan de Herrera dont on découvrira ici la "Misa de Difuntos" d'une remarquable noblesse d'expression.

 

Référence : K617130 - 13,00 €

Couvk617130

Un tel titre n'est pas abusif, pour ces œuvres sacrées écrites à la fin du XVIIIe siècle, essentiellement par des compositeurs noirs, esclaves affranchis, autodidactes car il leur était interdit d'étudier avec des maîtres européens. Si le style est, évidemment, influencé par le classicisme européen, ce qui prévaut ici est la ferveur baroque très particulière du peuple brésilien, dans l'une de ses composantes essentielle.

         

Référence : K617131 - 13,00 €

K617131

Ecrite pour la Nuit de Noël 1811, cette Missa Pastoril de José Maurício Nunes Garcia évoque toute la féérie des crèches baroques des églises latino-américaines. Sous la plume du plus grand compositeur brésilien de la période coloniale, naissent les visions d'un Office de la Nativité à Rio de Janeiro, en 1811. Mais d'où vient le génie de cet Orphée Nègre dont le style évoque tantôt Mozart, tantôt Haydn ou Boccherini ? Voici l'épisode de ces « Chemins d'un baroque tardif, au Brésil », marqué par cette œuvre écrite dans la douce et tendre lumière d'un art populaire que rien ne vient jamais assombrir. Il est plus que temps de redécouvrir Nunes Garcia !

 

Référence : K617143/3 - 17,00 €

K617143 3

Publié à l'occasion du second Mois national du baroque latino-américain (octobre/novembre 2002), le présent coffret est une réédition de trois enregistrements déjà parus sous le label K617 entre 1992 et 2001.

 

Référence : K617111- 13,00 €

K617111

Mission San Francisco Xavier - Ópera y Misa de los Indios - Ensemble Elyma, dir. Gabriel Garrido - Coro de Niños Cantores de Córdoba, dir. Gustavo Báez // Reconstruction & transcription : Piotr Nawrot.

         

Référence : K617132/4 - 40,00 €

K617132 4

Opéra baroque en Amérique Latine - 3 opéras en 4 CDs - Ensemble Elyma, dir. Gabriel Garrido. // Compositeurs : Tomás de Torrejón y Velasco, Domenico Zipoli, Martin Schmid, compositeurs indigènes anonymes ... Coffret bois, essence Acajou - Angelot fabriqué dans les ateliers de l'ancienne mission jésuite de San Miguel (Bolivie) pour la version en bois polychrome, et doré à l'or fin vieilli pour la version en porcelaine. Conception : Perrin peps' (Nancy).

 

Référence : K617147 - 13,00 €

K617147

Voici l'enregistrement qui atteste définitivement du rôle capital joué par les Indiens d'Amérique du Sud dans l'élaboration de leur patrimoine musical baroque. On en attribuait jusqu'alors tout le mérite aux seuls jésuites ; et voici que 27 ans après l'expulsion de ceux-ci, les Indiens Canichanas et Moxos (dans l'actuelle Bolivie) envoient aux Souverains espagnols une série de compositions musicales, gravée ici en premier enregistrement mondial. Dès lors, tout s'éclaire ! Pour son premier enregistrement, Capilla de Indias (Chili) aura su trouver le ton juste, entre musiques savante et populaire, mêlant judicieusement orgues à bouche, violons indigènes, à l'instrumentarium baroque. Une révélation et un miracle de fraîcheur.

 

Référence : K617166/3 - 17,00 €

Okk617166 3

C'est un demi-siècle fulgurant pour les arts, et plus particulièrement la musique, que vit le Brésil entre 1770 et 1819. Les premières « images » en naissent dans le Minas Gerais, alors en plein essor. Autour des églises « baroques » qui s'y multiplient, marquées par le génie intemporel de l'« Aleijadinho », se regroupent des confréries d'esclaves affranchis, noirs et mulâtres, composant avec abondance des « Offices pour la Semaine Sainte » marqués par l'esthétique des compositeurs italiens et portugais. C'est ce demi-siècle que se propose de dévoiler le présent coffret, dans le contexte de l'« Année du Brésil en France ». Il débute donc dans les sanctuaires de la région d'Ouro Preto où gisaient, voici peu encore, des milliers de pages de musique inexplorées, pour s'achever dans l'opulence de la vie musicale de Rio de Janeiro, autour de l'œuvre du compositeur José Maurício Nunes Garcia.