Pour toute demande particulière, merci de vous adresser directement par téléphone ou par mail à : alain.pacquier@gmail.com

06 40 43 49 14

Billetterie physique : 

Date d'ouverture : 14 juin 2021

Horaires : du lundi au samedi de 10h à 12h

Lieu : à l'accueil du Couvent

LES TRAVERSÉES BAROQUES - JEUNE CHŒUR DE LA MAITRISE DE DIJON
sam. 28 août | Église Saint Martin de Hoff

LES TRAVERSÉES BAROQUES - JEUNE CHŒUR DE LA MAITRISE DE DIJON

LA GRANDE FÊTE DU CROISSANT BAROQUE

Heure et lieu

28 août à 20:00
Église Saint Martin de Hoff, 2 Rue Sainte-Odile, 57400 Sarrebourg, France

À propos de l'événement

Anne Magouët, Capucine Keller : sopranos

Maximiliano Baños : alto

Vincent Bouchot, François-Nicolas Geslot : ténors

Renaud Delaigue : basse

Jasmine Eudeline, Clémence Schaming : violons

Judith Pacquier, Liselotte Emery : cornet à bouquin

Abel Rohrbach, Olivier Dubois, Alexis Lahens : sacqueboutes

Laurent Stewart, Jean-michel Aristizabal : clavecin et orgue

Programme : 

Claudio Monteverdi Dixit Dominus, extrait des Vêpres à la Vierge

Tarquinio Merula Laudate pueri

Bartłomiej Pękiel Dulcis Amor Jesu

Claudio Monteverdi Laetatus sum (1650)

Marcin Mielczewski Nisi Dominus

Paul Siefert Sonate à 7

Marcin Mielczewski Lauda Jerusalem

Marcin Mielczewski Virgo prudentissima

Claudio Monteverdi Magnificat à 7, extrait des Vêpres à la Vierge

Principalement constitué d’oeuvres venues de Pologne et d’Italie et conçu sur le modèle des fameuses « vespro della Beata Virgine » de Claudio Monteverdi, ce programme démontrera toute la richesse du patrimoine musical européen. Dans ce « chant à la très Sainte Vierge », Claudio Monteverdi montra sa maturité, proposant un torrent de trouvailles et de nouvelles possibilités musicales qui influencèrent alors les compositeurs de l’Europe entière.

Quoi de plus naturel donc que d’imaginer une rencontre musicale entre ce même Monteverdi et l’un des plus brillants compositeurs polonais ?

Et il n’est pas abusif de voir en Marcin Mielczewski (c.1600-1651) un émule particulièrement doué de Monteverdi. Trop oublié aujourd’hui, on sait que ses oeuvres furent largement diffusées et jouées, de Paris à la Russie en passant par le Danemark ou encore la Silésie, la Moravie et l’Ukraine, et ce plusieurs décennies après sa disparition. Sa musique est grandiose, elle témoigne une véritable virtuosité dans le maniement des différents plans sonores de l’écriture polychorale : plus de 40 oeuvres sacrées mêlant les voix et les instruments et mélangeant avec bonheur dans une même pièce prima et seconda pratica, petits et gros effectifs, le tout avec une inventivité musicale sans cesse renouvelée.

Il sera bien digne de donner la réplique à Monteverdi au cours de ce concert où doubles, triples et quadruples choeurs témoigneront de la richesse d’un art baroque porté à son paroxysme !

Partager cet événement