RONALD MARTIN & LE TRIO DIANA BARONI
ven. 09 juil. | Auditorium du Couvent de Saint-Ulrich

RONALD MARTIN & LE TRIO DIANA BARONI

Femmes du Nouveau Monde
Les inscriptions sont closes

Heure et lieu

09 juil., 20:00
Auditorium du Couvent de Saint-Ulrich, Saint-Ulrich, 57400 Sarrebourg, France

À propos de l'événement

Ronald A. Martin (Cuba) : viole de gambe

Rafael Guel (Mexique) : vihuela, percussions, flûtes

Diana Baroni (Argentine) : flûte traversière et chant

Programme :

Maria, todo es Maria (chant de procession, tradition orale - Bolivie)

Flor Menudita (chant de dévotion, tradition orale)

Pues Mi Dios (Sor Juana Inés de la Cruz, villancico - Mexique, XVIIIe siècle)

La Petenera (son huasteco, tradition orale - Mexique)

Moreninha (chant de tradition oral - Brésil, XVIIIe siècle)

La Macorina (son habanero, Chavela Vargas - Mexique)

Intiu Kana (chant dévotionnel aymara, tradition orale - Bolivie, XVIe siècle)

Llora mis penas (chant de tradition oral - Argentine)

Montes de Maria (bullerengue, tradition orale - Colombie)

Gracias a la vida (tonada, Violeta Parra - Chili, 1966)

Poétesses, compositrices, rêveuses, mères, dont la féminité s’exprime au travers de leurs créations artistiques, de leurs œuvres, qui confirment leur sensualité et leur force par nature.

De la vierge Marie, à Sor Juana Inés de la Cruz, en passant par les mythiques guerrières Amazones, la mère Terre ou Pachamama, selon la tradition des peuples indigènes afro-amérindiens, ce programme rend hommage aux personnalités féminines marquantes du Nouveau Monde, à travers une sélection poétique, de leur héritage musical ancestral depuis l’époque de la colonisation jusqu’à nos jours

Concert précédé à 17h ı Auditorium de St-Ulrich (entrée libre)

Une heure avec… RONALD MARTIN viole de gambe et récit

C’était au printemps 2001. Nous avions emmené Alain Corneau à La Havane pour qu’il y présente son film « Tous les Matins du Monde » à l’Alliance Française. À la sortie, un tout jeune guitariste bouleversé par la découverte de la viole de gambe lui tombe dans les bras. Six mois plus tard il sera à Sarrebourg, d’abord membre de l’ensemble Ars Longa, avant de jouer « la fille de l’air » et d’intégrer l’équipe de St-Ulrich tout en suivant ses cours au Conservatoire de Strasbourg… Tout ceci, il vous le racontera lui-même lors de cette rencontre - quelque part un retour aux sources - qui sait, sans doute entrecoupée de musique. Après quoi Ronald présentera et dédicacera son dernier disque.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

Partager cet événement