« Sangata », cette fois l'Inde...

« Sangata » signifie en sanskrit « union », « rencontre ». Et pour ce qui concerne celles de saint-ulrich, ce sera sans doute le titre du projet de création musicale qui voit le jour actuellement à l’intention de jeunes musiciens des scènes « classiques » indiennes et françaises.

Né en 2018 à Delhi au sein du réseau des Alliances Françaises, ce programme implique l'ensemble de musique Variances dirigé par le compositeur Thierry Pécou et trois artistes indiens:( Rishab Prasanna à la flûte bansuri, Ragini Shankar au violon et Amaan Ali au tabla.). . L’idée initiale que nous avions déjà expérimentée avec le label discographique K617 dès 1991 (K617017 - "Leçons de Ténèbres & Ragas de la nuit avancée ») ne sera pas de réunir des musiciens en vue d’une improvisation commune, mais de confronter l’expérience d’instrumentistes voire de chanteurs venant de deux traditions musicales distinctes, Loin de chercher d'hypothétiques "fusions", tout le travail d'écriture de Thierry Pécou se nourrit des rencontres - sources de tensions et aussi de connivences créatives -  entre traditions orales et tradition écrite. Il en a fait l'une de ses sources principales d'inspiration. Sangata sera présenté une première fois en juillet 2022 dans le cadre du 35è Festival de Sarrebourg, tandis que des résidences de jeunes artistes à la fois indiens et français devraient suivre à partir de 2023.