Nos dernières actualités !

EDITORIAL... ET C’EST ENCORE MIEUX SI C’EST VOUS QUI LE DITES ! - 20 juillet 2017

Terminé le 30e Festival ! Le moment venu, nous vous en ferons le bilan. Mais il nous sera bien difficile d’énoncer autre chose que des chiffres, des statistiques ou autres composantes habituelles de tout bilan, sans trop faire entrer en ligne de compte les émotions vécues lors de tel ou tel événement. Heureusement que les amis festivaliers s’expriment à notre place. D’abord dès la sortie des concerts, puis parfois, dans les jours qui suivent, d’un coup de mail bien ajusté.

Ce qui a été le cas à propos du concert de Latinitas Nostra qui ouvrait le festival, et qui nous a valu le si bel hommage que vous découvrirez ci-dessous. Pour information, les auteurs sont Alexis et Yannis Metzinger, réalisateurs de quelques très beaux films dont, pour le compte des « Chemins du Baroque dans le Nouveau Monde », Fiesta Andina tourné au Pérou pour France 2 en 2008, puis Caminos barrocos pour Arte trois ans plus tard au Paraguay. Autant dire des familiers de l’étonnant.  Leur regard sur ce concert du 7 juillet nous intéresse d’autant plus, qu’il exprime avec force et clarté ce que ressentirent pratiquement tous les auditeurs de cet événement exceptionnel dont nous sortîmes tous la gorge plus ou moins serrée par l’émotion. Alors autant leur laisser la parole en les remerciant pour un si beau témoignage qui honore le festival de Sarrebourg.

Alain Pacquier - alain.pacquier@gmail.com

Bonjour Alain,

Nous tenions à te répéter l'effet extraordinaire qu'a eu sur nous le concert de vendredi soir.
Le Couvent et les Chemins du Baroque nous avaient habitués à assister à des concerts originaux, des découvertes, des spectacles qui se finissaient en grande fête baroque. Et pourtant, malgré tout ça, je crois que nous avons rarement vécu un concert offrant un telle intensité dans l'émotion.
Sur le papier, cette rencontre en Leçons de Ténèbres et Rebétiko s'annonçait intrigante, originale, pour ne pas dire un peu incongrue. La pertinence de ce choix s'est révélé évidente -  bouleversante - dès la première transition. 

Une des beautés du concert était de voir les correspondances entre ces deux musiques se nouer progressivement sur trois niveaux :

  • musical (le dialogue entre les deux chanteuses, entre ces deux types de chant), le passage d'un type d'instruments à un autre puis le mélange quand les baroques se mettent à jouer du rebétiko et vice-versa
  • thématique - les lamentations, la faim, la pauvreté, les malheurs
  • et métaphysique - la destruction du Temple de Jérusalem et l'exil répondant à la Grande Catastrophe du retour des Grecs en Grèce.

Pour nous deux, qui nous sommes construits sur cette double culture baroque et grecque (d'où le choix du nom de « Cerigo » qui renvoie à la fois à l'île de Cythère et au nom donné par Venise), ce concert a résonné avec une qualité toute particulière. Entendre dans un même concert des Leçons de Ténèbres et du Rebétiko, tous deux interprétés de manière remarquable, et découvrir qu'au-delà de toutes les différences historiques, stylistiques, etc., il s'agissait de la même musique, ça n'est pas donné tous les jours.

Le fait de surtitrer les paroles était une très bonne idée : cela nous a permis de redécouvrir les Leçons de Ténèbres. Je ne sais pas si ça a été relevé par la presse ou par les spectateurs, mais ouvrir un Festival avec un concert dont les paroles pourraient s'appliquer presque mot pour mot aux migrants d'Afrique ou de Syrie (ou d'ailleurs), ça ne nous a pas paru anodin. Encore bravo pour ce choix !

Tu peux féliciter les musiciens de notre part : leur interprétation était extraordinaire.

Alexis & Yannis METZINGER

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne !

Abonnez-vous à notre newsletter !

Vous avez une question ? N'hésitez pas à nous contacter via notre formulaire !
Retrouvez les Rencontres Musicales de Saint Ulrich sur Facebook, Instagram et Twitter !

    Facebook logo png impending 10       Newinstagramlogo        Twitter logo 1

Se loger au Couvent, c'est possible !

Vous souhaitez passer quelques jours au Couvent de Saint Ulrich ? C'est ici.

Nos coordonnées GPS : latitude 48° 45' 23'' Nord  -  longitude 7° 1' 3'' Est